Quelques accroches au démarrage

C’est avec un bel effectif de 13 joueuses venues de tous horizons qu’a débuté la saison de la première équipe féminine d’Eagles. Malgré une incertitude initiale quant à l’encadrement de ce banc, Fanny est rapidement venu rétablir la situation en faisant ses premiers pas prometteurs dans ses baskets de coach aux côtés de Djallal. Ce dernier est resté fidèle au poste, malgré sa condition initiale de ne continuer qu’en compagnie de son acolyte Jean-Luc, dont on restera malheureusement sans nouvelles.

Ainsi la saison est lancée et les premiers matchs sont joués, mais malheureusement pas toujours couronnés de succès. Un réel potentiel se laisse pourtant deviner chez les éléments individuels, mais le groupe est encore en manque d’une dynamique commune pour créer une véritable équipe. En chemin, alors qu’elles apprennent progressivement à jouer ensemble sur le terrain, les filles se voient freinées par quelques départs, notamment sur blessure. Au milieu de ses déceptions, Eagles A parvient à s’arracher péniblement une faible victoire contre l’autre équipe de 2ème ligue du club neuchâtelois.

Ce sera finalement après une lamentable défaite contre Soleure, qu’un réveil se fera réellement sentir. En effet, si le match suivant est également perdu, il n’est toutefois pas comparable à l’humiliation subie la semaine précédente : l’équipe se fait ressentir en tant que telle et parvient à mettre en place un jeu construit. Cet effort paiera la semaine d’après avec une victoire tant attendue et dûment méritée contre Uni Bern pour clore ce premier tour de championnat.

Espérons donc que cette note positive sur laquelle les joueuses ont terminé leur année 2018, soit également un élan prometteur pour 2019. Car, fortes des efforts investis et des progrès réalisés au fil des entraînements, les filles comptent bien prendre leur revanche au 2ème tour face aux équipes contre lesquelles elles n’ont pas su s’imposer du premier coup.